FAQ

Comment utiliser le RPI ou Régime des petites indemnités

Le RPI, abréviation de « régime des petites indemnités pour artistes », est un moyen de rémunérer une activité artistique. Le RPI n’est pas un contrat et nécessite une carte artiste. Mais qu’est-ce que le RPI exactement et comment pouvez-vous y avoir recours ? 
 

Carte artiste

Si vous souhaitez vous faire rémunérer par RPI, vous devez être en possession d’une carte artiste. Vous devez en faire la demande auprès de la Commission Artistes, en motivant correctement votre activité artistique.

RPI pour artistes

Les artistes peuvent se faire payer via le RPI pour les petites activités artistiques. Légalement, cette indemnité est considérée comme un remboursement des frais, ce qui implique que le RPI est exonéré de cotisations sociales et d’impôts. Cependant, vous devez indiquer sur votre carte de pointage les jours où vous avez travaillé via RPI. En effet, durant ces jours, vous n’êtes officiellement pas disponible pour le marché du travail. 

Y a-t-il d’autres conditions ?

Oui, en voici la liste : 

  • Vous pouvez y recourir au maximum 30 fois (ou 30 jours) par an
  • Vous ne pouvez pas dépasser un certain montant par activité (le RPI est fixé à 132,13 EUR, soit sur base annuelle : 2.642,53 EUR)
  • Vous ne pouvez pas travailler plus de 7 jours consécutifs pour le même donneur d’ordre. (Attention, vous ne pouvez pas alterner entre le RPI et un contrat de travail via Amplo pour votre travail chez un même donneur d’ordre.) Réfléchissez toujours au préalable au nombre de missions que vous accomplirez pour ce donneur d’ordre afin de faire le bon choix.

Comment recourir au RPI ? 

Dès que vous avez l’autorisation de la Commission des Artistes, vous recevez votre carte artiste et vous pouvez recourir au RPI. Vous devez toujours déclarer votre prestation défrayée en RPI sur la plateforme et ce, avant le début de la prestation.

Travailler via le RPI, est-ce une bonne idée ? 

Vous êtes bien sûr le seul à pouvoir répondre à cette question, mais nous pouvons vous indiquer quelques avantages et inconvénients de ce régime. 

Camera-amplo

Les avantages du RPI

Les avantages du RPI sont surtout palpables dans vos finances directes. Malgré la limitation de l’indemnité de défraiement, vous recevez le montant total que vous facturez, contrairement à une rémunération par le biais d’un contrat de travail.

Cela peut sembler intéressant, mais la médaille a des revers non négligeables

Les inconvénients du RPI

Étant donné que le RPI est considéré comme un remboursement des frais et, à ce titre, est exonéré de cotisations sociales et d’impôts, cette indemnité ne contribue pas à votre statut social. Un jour presté via le RPI n’est pas considéré comme un jour travaillé, même si vous n’êtes officiellement pas disponible pour le marché du travail et que vous ne pouvez pas pointer ce jour-là. Cela implique également qu’avec le RPI, vous ne contribuez pas  à vos avantages sociaux, tels que le salaire garanti en cas de maladie, la constitution d’une pension, la prime de fin d’année, mais aussi que l’indemnité n’entre pas en ligne de compte en tant que jour de travail artistique dans le cadre de la constitution de vos droits de chômage (statut d’artiste). De plus, avec le RPI, vous n’êtes pas assuré en cas d’accident. 

Réfléchissez donc bien avant de recourir au RPI et n’hésitez pas à demander conseil à votre consultant Amplo. Passez nous voir dans l’agence la plus proche, téléphonez-nous ou envoyez-nous un e-mail.