Billet de blog

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche ?

Est-ce vraiment important pour les freelances du secteur créatif ? Eh oui ! Parce que votre allure envoie un message à vos interlocuteurs. Et elle influence votre mental. Certes, une tenue ne fera pas de magie en vous servant un job sur un plateau. Mais elle peut vous y aider. Et, à l’inverse, une dégaine inappropriée peut saboter vos chances. Alors, ouvrez votre garde-robe et suivez ces quelques conseils !

Young and lovely gender blend woman, enjoying a cup of coffee at the cafe.

Pour certaines personnes, les vêtements sont une chose futile car ce qui compte, c’est la personne en elle-même. Certes, c’est l’intérieur qui a de la valeur. Mais sachez qu’en se sentant bien dans ses vêtements, on gagne en assurance et on renvoie cette attitude. Vous l’aurez compris : c’est tout bon pour un entretien d’embauche. Conclusion : quelle que soit le tenue que vous arborez, il est primordial que vous vous sentiez à l’aise dedans et mis.e en valeur. De cette façon, vous êtes dans un bon état d’esprit et vous pouvez vous concentrer à 100 % sur l’entretien.

En sachant à l’avance quels vêtements vous pouvez mettre pour un entretien, vous avez l’esprit libre le jour J. Et comme les freelances postulent pas mal, cela vous fait un gain de temps considérable. Peut-être même vous découvrirez-vous une tenue fétiche !

4 couacs à éviter

Un fashion faux pas, c’est drôle… quand on n’est pas concerné.e. Voici quatre erreurs à éviter quand vous vous présentez à un entretien :

  • Trop stijf – Si vous vous présentez dans un costume cravate ou en tailleur pantalon strict pour un job dans une compagnie de théâtre engagée plutôt à gauche, vous donnerez une image trop rigide et vous n’aurez pas non plus l’air d’être une personne qui met volontiers la main à la pâte.
  • Trop loose – Si vous vous présentez vêtu de votre hoodie XXL préféré auprès de cette entreprise de production audiovisuelle trendy pour donner une image cool, vous visez mal car vous donnez surtout l’impression de n’avoir fait aucun effort pour cet entretien, comme s’il avait peu d’importance pour vous.
  • Trop sexy – Décolleté profond ou chemise un peu trop slim, les tenues aguicheuses n’ont tout simplement pas leur place dans le milieu professionnel.
  • Trop militant – Arborer un message du genre « Les mangeurs de viande sont des meurtriers ! » vous classe directement dans une certaine catégorie. Certes, vous pouvez être fier.e de vos convictions mais inutile de les brandir haut et fort dans ces circonstances, cela met vos compétences de côté. Or, ce sont elles qui doivent ressortir.

L’extérieur parle de l’intérieur

Si les vêtements doivent être adaptés à l'occasion et à l'environnement, ils ne doivent pas non plus nier votre personnalité. Votre tenue peut donner des indices de votre personnalité. Tout est dans la mesure et l’équilibre.

On est plus performant dans une tenue dans laquelle on se sent bien et en accord avec soi-même.

Par ailleurs, les vêtements des recruteurs peuvent, eux aussi, vous donner des indications. Est-ce que cela vous dérange de parler à une boss qui travaille en tailleur strict ? Ou au contraire, cela vous met mal à l’aise de voir un patron en baskets et t-shirt négligé ? Sans vous y arrêtez d’emblée, écoutez vos impressions car votre instinct a très souvent raison. L’allure peut révéler une inadéquation à un stade précoce (mais aussi un perfect match, rassurez-vous) et dans ce cas, plus tôt vous le découvrez, mieux c’est.

Miroir, miroir, sur le mur de l’entreprise

Une tenue de travail n'est pas bonne ou mauvaise dans l’absolu. Le contexte détermine tout. C'est pourquoi il n'existe qu'un seul conseil vestimentaire essentiel : veillez à ce que votre tenue corresponde à la culture d’entreprise où vous vous présentez. Basez-vous sur l'impression que vous donne l’image de l’entreprise (via son site web, son logo, ses projets, ses valeurs…). Vous pouvez même faire un tour sur le LinkedIn de l’entreprise pour voir comment se présentent ses employé.e.s. Idéalement, basez-vous sur les gens ayant un statut similaire au vôtre, sous peine d’arriver over- ou underdressed.


Le cas particulier du video call

Facile, vous ne devez penser qu’au haut ! Alors libre à vous de faire l’entretien en jogging si cela vous aide à vous sentir mieux.

Le focus est vraiment mis sur votre tête donc dégagez votre visage et misez sur des couleurs lumineuses qui égaieront le tableau (car via écran, tout est toujours plus fade et impersonnel).

Un truc en plus : un col de chemise donne mieux qu’un col rond car il donne du relief (important en virtuel plus qu’en face à face).

Découvrez comment réussir un entretien en visio conférence ou par téléphone !


Checklist de la tenue idéale

  • Elle vous met en valeur en tant que pro.
  • Vous vous sentez tellement bien dedans qu’elle vous donne confiance en vous.
  • Elle est adaptée à chaque entretien, selon l’entreprise et sa philosophie (autrement dit : elle montre que vous accordez de l’importance à cet entretien, que vous vous y êtes préparé.e).
  • Elle vous rend sympathique (ex : un accessoire coloré, des couleurs gaies – sans tomber dans la débauche de motifs clinquants).
  • Elle est équilibrée : sobre mais pas trop (elle ne capte pas toute l’attention mais ne vous fait pas non plus passer pour une personne austère), colorée mais pas trop (une chemise vive, un foulard coloré, un accessoire… mais pas de color block), chic mais pas stricte… Bref, tout est dans la nuance.

Vous l’aurez compris, en vous présentant en adéquation avec vous-même et avec le poste que vous briguez, vous vous mettez dans les conditions idéales pour passer un entretien d’embauche positif.