Billet de blog

Amplo soutient le journalisme cinématographique indépendant de Humbug

En juin 2021, quatre enthousiastes ont lancé le nouveau magazine de cinéma Humbug. Outre les articles gratuits en ligne, ils publieront également leur premier numéro imprimé richement illustré en octobre.

Amplo est fier d'être partenaire de ce projet, notamment parce que l'un de ses inspirateurs, Fien Meynendonckx, a travaillé pour nous. Nous l'avons invitée à un entretien à l’agence d'Anvers.

© Studio Knets

A | Qu’est-ce que ça fait d’être de retour à l’agence Amplo d’Anvers ?

FM | Grâce à mes anciens collègues, c'est comme si je n'étais jamais partie.

A | Vous avez travaillé longtemps comme consultante Amplo et marketeer. Quelle voie avez-vous emprunté ensuite ?

FM | J'ai toujours aimé travailler pour Amplo, mais comme j'avais un rôle de coordination plus important, le travail de fond me manquait. Et surtout : la rédaction.

J'ai ensuite décidé de travailler en tant que rédactrice et conceptrice-rédactrice indépendante. Je travaille toujours à temps partiel avec les contrats Amplo, d'ailleurs !

Et récemment, j'ai aussi cofondé un magazine de cinéma, Humbug.

A | Comment Humbug est-il né ?

FM | Je suis cinéaste de formation, mais je n'en ai jamais fait grand-chose, sauf pendant mon temps libre. Jusqu'à ce que je commence à écrire pour Rekto:Verso et que je fasse la connaissance de Johannes De Breuker. Il est journaliste de cinéma et était à l'époque le rédacteur en chef de Rekto:Verso. Il a eu l'idée de lancer un magazine de cinéma avec la graphiste Emma Geets et le journaliste de cinéma Ruben Aerts. Je rêvais vraiment d'écrire davantage sur le cinéma, et j'ai donc accepté sa proposition avec plaisir.

Début juin, nous avons lancé notre site internet. Il propose des articles gratuits de notre équipe éditoriale principale, complétée par des rédacteurs indépendants. Nous nous distinguons des autres sites de cinéma en accompagnant les articles de belles illustrations. En outre, nous ne rédigeons pas des critiques de films ordinaires, mais plutôt des articles plus longs sur les films qui sont actuellement projetés dans les cinémas, mais aussi sur les sorties plus anciennes, les films diffusés sur les plateformes de streaming, etc. Notre objectif est d'aider les spectateurs à s’y retrouver dans l'immense quantité de films disponibles aujourd'hui.


A | Outre le site internet, vous publiez également un magazine papier.

FM | Oui, c'est vrai. Un numéro imprimé de Humbug paraît chaque trimestre. Le premier sera publié en octobre.

Sur le site internet, il s'agit plutôt de savoir quels films sont actuellement disponibles en ligne et dans les salles de cinéma. Nos magazines deviennent de plus en plus des numéros thématiques et de collection magnifiquement illustrés. Notre premier numéro, qui a pour thème « L'ère du macho est-elle terminée ? », traite de la culture du machisme au cinéma, à l'écran et en coulisses, de l'attrait des machos, des super-héros et de Dwayne ‘The Rock’ Johnson. Nous explorons le sujet en profondeur en laissant s'exprimer de nombreuses voix différentes.

A | A quel groupe cible souhaitez-vous vous adresser ?

FM | Nous visons un public large. Nous avons remarqué que les sections culturelles des journaux parlaient de moins en moins de films. Comme nous sommes nous-mêmes des amateurs de films, nous nous adressons à des lecteurs à qui cela manque aussi. Nous n'écrivons donc pas seulement pour les cinéphiles, mais pour tous ceux qui aiment regarder des films, en parler et les lire. Et bien sûr, nous nous adressons également aux amateurs de belles illustrations.

A | D’où vient le nom ‘Humbug’ ?

FM | Il y a un siècle, le terme ‘humbugging’ désignait un jeu d'ombres dans les tentes sombres des fêtes foraines. Aujourd'hui, il signifie surtout ‘foutaise’ ou ’non-sens’.

Avec Humbug, nous recherchons la magie de chaque film, nous ne vendons pas de bêtises. Nous prenons les films au sérieux, mais pas nous-mêmes. Chaque opinion n'est qu'une opinion et devrait être le début d'une conversation. Donc, selon nous, le non-sens n'existe pas vraiment.

A | Avez-vous encore d’autres projets futurs avec Humbug?

FM | Outre un événement de lancement pour le premier magazine et d'autres introductions dans les cinémas, nous travaillons maintenant d'arrache-pied pour pérenniser notre magazine. Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli au cours de nos premiers mois et nous sommes impatients d’offrir le premier numéro au monde.

Nous nous en réjouissons. Bonne chance !

@humbugmag

www.humbugmag.be