Billet de blog

Amplo for Fashion

Travailler comme styliste… Le job de rêve, non ? Surtout si vous laissez Amplo gérer l’administration qui en découle !

C'est également ce que fait la styliste Lisa Lapauw, qui a choisi d'être rémunérée via Amplo depuis pas moins de 10 ans.

L'avantage? Elle peut se concentrer pleinement sur son travail de styliste freelance pendant qu'Amplo s'occupe de la paperasse. Elle pense également que la garantie de paiement est un vrai plus. En conséquence, elle n'a pas à courir elle-même derrière ses clients pour le paiement de sa facture . Amplo le fait pour elle.

Nous avons interviewé Lisa à propos de son parcours inspirant et personnel dans l'industrie de la mode et de sa journée type en tant que freelance.

Comment est-tu devenue styliste?

En fait, je ne rêvais pas particulièrement de devenir styliste, au début. Après mes secondaires, j'ai décidé d'étudier les arts visuels à Sint-Lucas. C'était une direction très intéressante et créative, mais je sentais que je ne me démarquais pas assez pour y faire carrière. J'ai toujours aimé la mode et le stylisme alors, un jour, j'ai décidé de sauter le pas et d'aller chercher un emploi de styliste.

Comment as-tu abordé cela, concrètement?

Stage de costumière

J'ai pris les choses en main et j’ai postulé spontanément auprès de la maison de production Caviar. Là, j'ai aidé en tant que stagiaire pour les costumes sur le plateau. J'ai vraiment aimé faire ça et je me suis immédiatement lancée dedans. Ils étaient tellement satisfaits de mon travail qu'on m'a proposé un emploi permanent. Et c’est comme ça que tout a commencé!

C’est en forgeant qu’on devient forgeronne !

J'ai donc appris en travaillant, ce que je pense être la voie à suivre dans ce métier. J'ai vu une opportunité et l'ai saisie à bras le corps. C'est comme ça que j'ai tracé mon propre chemin. J'ai appris sur les plateaux d'autres stylistes et, grâce à ça, j'ai pu évoluer et obtenir petit à petit mes propres missions. Aujourd’hui, je fais ça avec passion depuis 10 ans et je me suis constitué un joli portfolio.

A quoi ressemble la journée type d’une styliste?

Les choses à faire

Les stylistes débutants sont souvent surpris quand on leur dit de quoi il s'agit. C'est bien plus que simplement assembler le look. EN tant que styliste freelance, vous ne devez pas sous-estimer la consultation avec les clients et la création de moodboards. Cela prend pas mal de temps. De plus, en tant que styliste, vous êtes également responsable de la partie logistique du travail. Autrement dit, si vous avez un accord avec le client sur le concept et le look, vous devez également obtenir cette tenue. Vous pouvez la faire fabriquer ou l'acheter. Parfois, cela signifie que vous devez attendre longtemps les colis de Paris pour pouvoir continuer…

Fashion stock

Ce que beaucoup de gens ne savent pas non plus? Les stylistes créent souvent leur propre stock. Pour la plupart des missions, un budget d'achat est convenu à l'avance pour les tenues. Vous pouvez garder les vêtements après le projet. Il est utile de les stocker pour pouvoir aider plus tard un client sans budget, par exemple. Organiser et maintenir en état cette garde-robe professionnelle fait donc également partie du travail.

Missions à l’étranger

Il existe différents types de missions. Certaines se passent en Belgique mais je voyage aussi à l'étranger pour des clients internationaux. J'ai déjà eu des missions au Maroc, l'un de mes endroits préférés pour les shootings.

J'ai des missions commerciales dans le secteur de la publicité mais aussi des missions plus créatives dans la mode ou pour des maisons de disques. J'aime vraiment tout faire et ces secteurs sont très différents les uns des autres.

Des conseils pour les stylistes débutants?

Je recommande vivement aux stylistes débutants de faire un stage. Apprenez des autres personnes actives dans le secteur depuis un certain temps. A côté de ça, les réseaux sociaux offrent la possibilité de s'inspirer d'autres stylistes. Suivez les stylistes qui vous intéressent.

Tout comme Lisa, vous souhaitez devenir styliste freelance ?

Grâce à Amplo, vous pouvez être rémunéré pour des missions dans la mode à la fois en Belgique et à l'étranger sans avoir à devenir indépendant. De cette manière, vous bénéficiez de la protection d'un salarié avec la liberté d'un indépendant.

Contactez votre consultant Amplo pour des conseils sur mesure !

Découvrez le travail de Lisa Lapauw sur Insta: @lisalapauw